João Vilhena et Tristan Trémeau

Résidence dessin et écriture

Photo drawing and writing

João Vilhena, artiste, et Tristan Trémeau, critique d'art, effectueront une résidence en duo, basée sur le dessin et l'écrire à l'aveugle. Pendant les ateliers, côte-à-côte, l'un fera face aux motifs et situations en appliquant des protocoles de dessin à l'aveugle (par exemple sans regarder le dessin en train de se faire, concentré sur ce qu'il voit), tandis que l'autre leur tournera le dos et traduira par écrit ce qu'il en perçoit par d'autres sens (auditif, olfactif...). Pulsions scopique et acoustique de l'érotisme se combineront dans cette expérience singulière de double aveugle, où le désordre du dessin répondra au désordre des corps et des sens.


#dessin #écriture #duo #résidence #sensoriel
 

João Vilhena, artist, and Tristan Trémeau, art critic, will do a duo residency  based on drawing and writing blindly. During the workshops, side by side, one will face the patterns and situations by applying blind drawing protocols (for example, without looking at the drawing being done, focusing on what he sees), while the other will turn his back and transcribes what he perceives through other senses (auditory, olfactory, etc.). The scopic and acoustic impulses of eroticism will combine in this singular double-blind experience, where the disorder of the drawing will respond to the disorder of the bodies and senses.


#drawing #writing #duo # residency #sensory
 

João Vilhena

Frictions et cri de soie, 2015
pierre noire sur carton gris
140,5 x 202 cm

João Vilhena pratique le dessin comme un piège à regard, en construisant de perpétuels enchâssements de visions s'inspirant d'une mécanique langagière favorisée par des jeux de mots, des glissements et des lapsus (catachrèses). Ses images sont autant de trompe-l’œil qui bouleversent la représentation, définie par l’artiste comme une opération scopique érotisée. » (Léa Bismuth). Diplômé de la Villa Arson à Nice, João Vilhena est représenté par la Galerie Alberta Pane à Paris et à Venise. Son œuvre a fait l'objet d'un catalogue monographique édité par cette galerie en 2017, auquel Tristan Trémeau a contribué.


João Vilhena uses drawing as a trap to look, building perpetual sets of images inspired by a language using word play, slips of the tongue, and lapses (catachresis). His images are as much trompe-l'oeil as they upset the representation, defined by the artist as an eroticized scopic operation." (Lea Bismuth). A graduate of Villa Arson in Nice, João Vilhena is represented by Galerie Alberta Pane in Paris and Venice. His work was the subject of a monographic catalogue published in 2017, to which Tristan Trémeau also contributed.

Tristan Trémeau est critique d'art, docteur en histoire de l'art et professeur en écoles supérieures d'art à Tours et à Bruxelles. Il a prêté sa voix à trois créations radiophoniques mettant en jeu l'érotisme :
Acoustique de l'érotisme de Franck Thoraval (France Culture, 2015), bOa (2016) et Fantasmes (2018), toutes deux de Marie Lisel. Lors du OFF d'Érosphère 2018, il a donné une conférence intitulée Sex was on everyone's lips, consacrée à l'érotisme non explicite dans l'art contemporain.

 

Tristan Trémeau is an art critic, doctor in art history, and professor at the higher art schools in Tours and Brussels. He has lent his voice to three radio creations involving eroticism: Acoustics of Eroticism by Franck Thoraval (France Culture, 2015), bOa (2016) and Fantasmes (2018), both by Marie Lisel. During the OFF of Erosphere 2018, he gave a lecture entitled Sex Was on Everyone's Lips, devoted to non-explicit eroticism in contemporary art.