Lyx expo

L’X, un chromosome que nous avons tous, l’Y distinguant le sexe de l’individu.

L’X, une lettre que nous rajoutons pour qualifier le porno ou l’inidentifiable

Lorsqu’on subit une transformation profonde de son corps, soit on se cache sous des faux-nez pour rester dans une norme esthétique, soit on assume sa différence. Le projet Lyx expose la variété des visions artistiques et érotiques d'un corps féminin, Lyx, devenu chauve et asymétrique. L’esthétisme du stigmate devenu fierté s’exprime dans le regard bienveillant de l’autre. Ici, l’autre est artiste ou spectateur.

En Erosticratie, il n’y a pas de place pour le misérabilisme et il n’est pas question de rechercher les larmes du spectateur. On veut du rock´n roll, de la surprise et de la joie. Au delà de sa qualité artistique, ce projet interroge la place de la norme et la définition de l'esthétisme  dans la société d’aujourd’hui. 

 

Le modèle,  Marie Albatrice de l'Erosticratie a prêté son corps à plusieurs artistes et à plusieurs formes d'expression : peinture, dessin, photographie, vidéo.Des artistes français, allemands ou belges se sont emparés du sujet et ont donné libre cours à leur fantasmagorie : Lorène Abfayer (illustratrice française), Laurent Benaïm (Photographe français), Gilles Berquet (photographe français), Frédéric Fontenoy (photographe français), Peter Hoennemann (photographe allemand), Mélanie Le Grand (artiste protéiforme française), Sebastian Schweikert (peintre-sculpteur allemand),  Philippine Schaefer (plasticienne franco-allemande), Robert Darklight (photographe belge), Wieglas (photographe allemand)

 

Le projet Lyx a déjà été exposé à Xplore Paris du 27 au 31 aout 2013 - Micadanses, au festival Souterrain Porte VII du 6 au 28 septembre 2013, au festival Super Eros à Lyon du 16 au 22 février 2014.

Les œuvres de Lyx ont été exposées en 2013 et en 2014 lors de grandes manifestations à Paris au Parisphoto (Grand Palais), Foto fever (Carrousel du Louvre), Octobre rose (Conciergerie et Hotel de Sully)...

Lyx exhibition

When undergoing a profound transformation of his body, or they hide under false nose to stay in an aesthetic standard, we assume the difference. The LyX project exposes the variety of artistic and erotic visions of a female body, Lyx, become bald and asymmetrical. The aesthetics of the stigma became pride expressed in the benevolent gaze of the other. Here is another artist or viewer.

In Erosticraty, there is no room for misery and there is no question of seeking the tears of the beholder. We want to rock'n roll, surprise and joy. Beyond the art, this project questions the place of the standard and the definition of aesthetics in contemporary society.

 

The model, Marie Albatrice of the Erosticraty lent her body to several artists and several forms of expression : painting, drawing, photography, video. French, German or Belgian artists have taken the subject and gave free rein to their fantasy : Artistes ayant participé au projet Lyx : Lorène Abfayer (illustratrice française), Laurent Benaïm (Photographe français), Gilles Berquet (photographe français), Frédéric Fontenoy (photographe français), Peter Hoennemann (photographe allemand), Mélanie Le Grand (artiste protéiforme française), Sebastian Schweikert (peintre-sculpteur allemand),  Philippine Schaefer (plasticienne franco-allemande), Robert Darklight (photographe belge), Wieglas (photographe allemand). 

 

Lyx the project was already exhibited at Xplore Paris from 27-31th August 2013  (Micadanses), Festival Souterrain Porte VII 6-28th of september 2013, Festival Super Eros à Lyon 16-22nd February 2014.

Some pieces of Lyx were exhibited during famous parisians events in 2013 and 2014  at Parisphoto (Grand Palais), Foto fever (Carrousel du Louvre), Octobre rose (Conciergerie and Hotel de Sully)...