La galerie virtuelle 

Artistes et Résidences 

Exposition temporaire | Collection permanente

Résidences Erosphère 2019

Chaque année, le festival EroSphère accueille plusieurs artistes en résidence. La dernière journée du festival est spécialement dédiée à la production créative des artistes invité·e·s. Nous vous encourageons à les rencontrer et échanger, afin de créer un espace d’émulation artistique qui contribue à rendre le festival Erosphère unique.

Each year, the Erosphère festival welcomes several artists in residence. The last day of the festival is specially dedicated to the creative production of the guest artists. We encourage you to meet them and exchange ideas, in order to create a space of artistic emulation which contributes to making the Erosphere festival unique.

Exposition permanente

Résidence Erosphère 2019 - Photographie

Victoire Renard

Victoire Renard est une photographe plasticienne évoluant entre Paris et Marseille et travaillant régulièrement à Londres.

 

Après l’obtention d’un Bachelor à la HEAD Genève et d’un Master à Central Saint Martins, elle a travaillé sur de nombreux projets artistiques en Europe. Ses précédents projets incluent la photographie, la vidéo, le design éditorial, le graphisme et la peinture. Ses photographies ont récemment été publiées dans le magazine londonien NO FUTURE, dont elle fait la couverture cette saison.


Sa recherche intègre le corps de manière récurrente. Au delà de la sensualité, c’est l’identité et la mémoire qu’elle questionne.

Pour Erosphère, elle expérimente une nouvelle technique de prise de vue. A travers une installation immersive, Victoire invite les volontaires à exprimer liberté et espièglerie dans le noir complet. Par le biais de cette expérience, elle souhaite également rendre hommage au photographe japonais Kohei Yoshiyiki dont le travail sur le voyeurisme a marqué les esprits.

 

#photographie #obscurité #voyeurisme #résidence

Victoire Renard is a photographer based between Paris and Marseille and works regularly in London.
 
After obtaining a Bachelor's degree from HEAD Geneva and a Master's degree from Central Saint Martins, she worked on numerous artistic projects in Europe.  Her previous projects include photography, video, editorial design, graphic design, and painting.  Her photographs were recently published in the London magazine NO FUTURE, which she is covering this season.
 
Her work evolves in a recurrent way around the body. Beyond sensuality, she questions identity and memory.
 
For Erosphère, she is experimenting with a new shooting technique. Through an immersive installation, Victoire invites volunteers to express freedom and mischief in complete darkness. Through this experience, she also seeks to honor the Japanese photographer Kohei Yoshiyiki whose work on voyeurism has left its mark on people's minds.

#photography #darkness #voyeurism #residence

Résidence Erosphère 2019 - Dessin et Ecriture

João Vilhena et Tristan Trémeau

João Vilhena, artiste, et Tristan Trémeau, critique d'art, ont réalisé une résidence en duo, basée sur le dessin et l'écrire à l'aveugle. Pendant les ateliers, côte-à-côte, l'un fera face aux motifs et situations en appliquant des protocoles de dessin à l'aveugle (par exemple sans regarder le dessin en train de se faire, concentré sur ce qu'il voit), tandis que l'autre leur tourne le dos et traduira par écrit ce qu'il en perçoit par d'autres sens (auditif, olfactif...). Pulsions scopique et acoustique de l'érotisme se combinent dans cette expérience singulière de double aveugle, où le désordre du dessin répond au désordre des corps et des sens.


#dessin #écriture #duo #résidence #sensoriel
 

João Vilhena, artist, and Tristan Trémeau, art critic, have done a duo residency  based on drawing and writing blindly. During the workshops, side by side, one faced the patterns and situations by applying blind drawing protocols (for example, without looking at the drawing being done, focusing on what he sees), while the other turned his back and transcribed what he perceived through other senses (auditory, olfactory, etc.). The scopic and acoustic impulses of eroticism have combined in this singular double-blind experience, where the disorder of the drawing responded to the disorder of the bodies and senses.


#drawing #writing #duo # residency #sensory

João Vilhena pratique le dessin comme un piège à regard, en construisant de perpétuels enchâssements de visions s'inspirant d'une mécanique langagière favorisée par des jeux de mots, des glissements et des lapsus (catachrèses). Ses images sont autant de trompe-l’œil qui bouleversent la représentation, définie par l’artiste comme une opération scopique érotisée. » (Léa Bismuth). Diplômé de la Villa Arson à Nice, João Vilhena est représenté par la Galerie Alberta Pane à Paris et à Venise. Son œuvre a fait l'objet d'un catalogue monographique édité par cette galerie en 2017, auquel Tristan Trémeau a contribué.


João Vilhena uses drawing as a trap to look, building perpetual sets of images inspired by a language using word play, slips of the tongue, and lapses (catachresis). His images are as much trompe-l'oeil as they upset the representation, defined by the artist as an eroticized scopic operation." (Lea Bismuth). A graduate of Villa Arson in Nice, João Vilhena is represented by Galerie Alberta Pane in Paris and Venice. His work was the subject of a monographic catalogue published in 2017, to which Tristan Trémeau also contributed.

Tristan Trémeau est critique d'art, docteur en histoire de l'art et professeur en écoles supérieures d'art à Tours et à Bruxelles. Il a prêté sa voix à trois créations radiophoniques mettant en jeu l'érotisme :
Acoustique de l'érotisme de Franck Thoraval (France Culture, 2015), bOa (2016) et Fantasmes (2018), toutes deux de Marie Lisel. Lors du OFF d'Érosphère 2018, il a donné une conférence intitulée Sex was on everyone's lips, consacrée à l'érotisme non explicite dans l'art contemporain.

 

Tristan Trémeau is an art critic, doctor in art history, and professor at the higher art schools in Tours and Brussels. He has lent his voice to three radio creations involving eroticism: Acoustics of Eroticism by Franck Thoraval (France Culture, 2015), bOa (2016) and Fantasmes (2018), both by Marie Lisel. During the OFF of Erosphere 2018, he gave a lecture entitled Sex Was on Everyone's Lips, devoted to non-explicit eroticism in contemporary art.

Résidence Erosphère 2019 - Son

Auguste Dard

Grâce à l’installation d’un « confessonore », un confessionnal qui enregistre le son, une sorte phono-maton, nous souhaitons réaliser des portraits sonores des participant·e·s à Erosphère, et recueillir les paroles des festivalier·e·s. Racontez-vous, confiez-vous, dîtes-nous votre festival… 


Un atelier, une expérience, un souvenir, donnez-nous à entendre, faites-nous ouïr ce qui vous fait jouir.

Tags : #confession #confidence #son

Thanks to the installation of a "confessound,” a confessional that records noise, a kind of phono-maton, we will make sound portraits of the participants at Erosphere, and collect the words of the festival-goers. Tell us about it, confide in us, tell us about your festival... 
 
A workshop, an experience, a memory, give us some sound, let us hear what you enjoy.

Tags: #confession #confidence #sound 
 

Auguste Dard est un collectif d’artistes engagé, militant et multidisciplinaire (écriture, scène, audio, vidéo, photographie). Le temps d’un projet, sous la houlette d’un maître de cérémonie, le collectif se déploie pour créer une oeuvre pluriculturelle et multimédia. Son ambition : nourrir la réflexion et aller vers un monde meilleur et plus beau.

Auguste Dard is a collective of committed, militant, and multidisciplinary artists (writing, performing, audio, video, photography). Throughout the course of a project, under the guidance of a master of ceremonies, the collective is deployed to create a multicultural and multimedia work. The goal: to feed reflection and move towards a better and more beautiful world.